Archive de la catégorie ‘Cinema’

Jean-François Pérouse, spécialiste de la Turquie contemporaine, géographe et enseignant à l’Université Galatasaray en conférence à La Maison des Métallos de Paris le 17 novembre 2009 à 19h30

Jeudi 27 août 2009

Dans le cadre de la Saison turque en France, la Maison des Métallos de Paris propose une série d’évènements dont la venue de Jean-François Pérouse, géographe, spécialiste de la Turquie contemporaine, responsable de l’Observatoire Urbain d’Istanbul, traducteur de certains ouvrages d’Orhan Pamuk, et enseignant à l’Université Galatasaray d’Istanbul qui donnera une conférence avec pour thème:

« Images mentales croisées d’Istanbul : jeunesse, mégapole, représentations et pratiques » Comment dépasser une certaine réduction orientaliste de la Turquie en réintroduisant sa complexité contemporaine, ses mutations sociologiques et urbaines ? Une rencontre proposée par Jean François Pérouse et Ilknur Kursunlugil, sociologue. Le 17 novembre 2009 à 19h30 en salle claire.

 

 

Autres évènements de la Maison des Métallos:
Cirque contemporain : « J’attends mes loukoums chez le kuaför » avec Vincent Berhault, artiste circassien, et Güray Dinçol, comédien turc. Une création de la Compagnie « Les Singuliers » mise en scène par Ilka Madache qui rend hommage au conteur turc Nassreddin Hodja Du 10 au 21 novembre à 20h30 – relâche les 11, 15 et 16, les samedis à 16h et 20h30

Exposition : « Un panorama subjectif de la photographie contemporaine turc » Dix artistes emblématiques de la jeune génération de photographes turcs, présentent leurs univers au public parisien : Ahmet Elhan, Ali Taptik, Alp Sime, Ansen, Arif Asçi, Arslan Sükan,Emine Ceylan, Halil Koyutürk, Lale Tara, Nazif Topçuoglu

Installation vidéo : « Ex-il amoureux » Une installation vidéographique proposée par Ilana Navaro et Sabaï Ramedhan-Levi. Quand l’histoire intime d’une jeune femme turque, envoyée en exil à Paris pour oublier un amour déçu, livre une leçon sur une certaine histoire des rapports entre les sexes dans la Turquie actuelle. Du 10 au 29 novembre

Festival de courts métrages : Deux journées pour découvrir un large pan de la création cinématographique turc avec la projection en boucle d’une vingtaine de films sélectionné par le Festival de film IF-Istanbul. Les 7 et 21 novembre de 16h à 20h (salle 2)

Deux relectures contemporaines du Karagöz – théâtre d’ombres traditionnel – : « La rumeur de Karagöz » et « Faudrait être un âne » Un jeu entre tradition et modernité proposé par Rûsen Yildiz, accompagné par le musicien Pierre Blanchut, interprête d’une large panoplie d’instruments turco-iraniens. Les trois premières représentations seront suivies d’ateliers de fabrication de marionnettes pour les plus jeunes. Les 2, 3, 4 novembre à 14h salle 3 et le 5 novembre à 19h30

Epopée poétique et musicale Turque : « Yunus, les eaux de mon âme » Un hommage à la poésie turque, du 13e au 21e siècles : Yunus Emre, Ahmet Hachim, Ozdemir Ince,Nazim Hikmet, Seyhmus Dagtekin. Cette création originale, en français, turc et en langue des signes française et turc, présentée par CLAMEUR PUBLIC, mouvement artistique en voix et en signes, met en scène trois comédiennes entendantes, un comédien sourd et deux musiciens. Les 12, 13 et 14 novembre 2009 à 20h ( salle 3)

Théâtre contemporain turc – Une mise en espace de trois pièces contemporaines turques en partenariat avec La Maison Antoine Vitez : « Les histoires saccadées d’Istanbul » de Yesim Ôzsoy Gülan, « la Confiance au proche orient » et « A louer » de Ôzen Yula. Le 20 novembre à 20h30 et le 21 novembre à 17h et 20h ( salle claire)

« Sur le Seuil » : la première pièce de théâtre écrite en français par Sedef Ecer, se compose de « mini-fictions » qui tentent de saisir une réalité difficile, celle de l’entre-deux : les moments de déséquilibre, où l’on passe des portes, avec lâcheté ou courage, ici ou là-bas… _Mise en voix par Elise Chatauret et interprétée par une équipe de comédiens franco-turque. Le 25 novembre à 20h30 (salle claire)

Musique – La rencontre détonante de l’orchestre et des chorales des métallos sous la direction de Berry et Claire Hayward, de l’ensemble de musique traditionnelle turque « Asak » de Dogan Ertener, et du quartet jazz des métallos. Dans le cadre de cet évènement sera présentée une création originale dédiée au poète turc, Ohran Veli par le compositeur argentin Carlos Grätzer, qui intègre une partition électro-acoustique. Le 28 novembre à 20h30 et le 29 novembre à 18h

Plus de renseignements sur le site internet de la Maison des Métallos: cliquez ici.

Maison des métallos, Paris, 94 rue Jean-Pierre Timbaud 75011 Paris T. 01 48 05 88 27

6ème semaine du Cinéma Turc de Paris du 19 au 28 avril 20009 au Cinéma l’Archipel (Paris 10è).

Mardi 21 avril 2009

L’ACORT (L’assemblée citoyenne des originaires de Turquie) propose sa 6ème semaine du cinéma turc, à partir du 19 avril 2009 jusqu’au 28 avril avec une programmation très riche.

Le semaine a lieu au Cinéma L ARCHIPEL 17 bd de Strasbourg 75010 PARIS M° Strasbourg St Denis ou Chateau d Eau

Tarif normal : 6,50 € Passeport pour 5 entrées : 25 €

PROGRAMMATION :

Dimanche 19 avril

16h30 Enfants de… (O. Çocukları) de Murat Saraçoglu avec D.Akbag, Ö. Namal, S. Apak, A. Erkekli, I.Tuzkuoglu Turquie – 2008 – 2h00 – VOST

18h45 Le filsdu Soleil (Günesin Oglu) de Onur Ünlü avec Haluk Bilginer, Özgü Namal, Hamiyet Hanım, Bülent Emin Yarar, Hümeyra Turquie – 2008 – 1h38 – VOST

20h30 Saison d’Automne (Hazan Mevsimi) de Mehmet Eryilmaz avec Z.Erkin, F. Al, E.Babaoglu, T.Köksal, A.S.Bayer Turquie – 2007 – 2h00 – VOST

Mardi 21 avril

18h00 Les voitures de la Révolution (Devrim Arabalari) de Tolga Örnek avec T.Birsel, A.Düsenkalkar, H.Ergenç, A.Gördüm, S.Tutumluer Turquie- 2008-2h00 – VOST

20h00 Le Point (Nokta) de Dervis Zaim, en présence de Derviş Zaim avec Serhat Kilic, Mehmet Ali Nuroglu, Settar Tanriogen, Sener Kokkaya Turquie – 2008 – 1h25 – VOST

Mercredi 22 avril

19h30 Le Réfugié (Mülteci) de Reis Celik avec L. Piyes, H.Ergün, N.Acar, I.Balaban, D. Durmaz, N.Çobanoglu Turquie/Allemagne – 2007 – 1h46 – VOST

21h30 Les voitures de la Révolution (Devrim Arabalari) de Tolga Örnek avec T.Birsel, A.Düsenkalkar, H.Ergenç, A.Gördüm, S.Tutumluer Turquie- 2008-2h00 – VOST

Jeudi 23 avril 18h00 Mustafa de Can Dündar Turquie – 2008 – 1h55 – VOST

20h00 Janjan de Aydin Sayman, en présence de Aydin Sayman avec B.Hakman, S. Seyven, Ç. Öner, L. Yilmaz Turquie – 2007 – 95mn – VOST

Vendredi 24 avril

18h00 Saison d’Automne (Hazan Mevsimi) de Mehmet Eryilmaz avec Z.Erkin, F. Al, E.Babaoglu, T.Köksal, A.S.Bayer Turquie – 2007 – 2h00 – VOST

20h00 Mustafa de Can Dündar, en présence de Can Dündar Turquie – 2008 – 1h55 – VOST

Samedi 25 avril

16h15 Les Voitures de la Révolution (Devrim Arabalari) de Tolga Örnek avec T.Birsel, A.Düsenkalkar, H.Ergenç, A.Gördüm, S.Tutumluer Turquie- 2008-2h00 – VOST

18h00 Automne (Sonbahar) de Özcan Alper, en présence d’Ozcan Alper avec O. Saylak, R.Yenigül, M. Koboladze, S.Keskin, N.Lejava Turquie-Allemagne – ‘08 – 106 mn – VOST

21h00 Le fils du Soleil (Günesin Oglu) de Onur Ünlü avec Haluk Bilginer, Özgü Namal, Hamiyet Hanım, Bülent Emin Yarar, Hümeyra Turquie – 2008 – 1h38 – VOST

Dimanche 26

15H30 Enfants de… (O. Çocukları) de Murat Saraçoglu avec D.Akbag, Ö. Namal, S. Apak, A. Erkekli, I.Tuzkuoglu Turquie – 2008 – 2h00 – VOST

18h00 Le Réfugié, (Mülteci) de Reis Celik, en présence de Reis çelik avec L. Piyes, H.Ergün, N.Acar, I.Balaban, D. Durmaz, N.Çobanoglu Turquie/Allemagne – 2007 – 1h46 – VOST

20h40 Janjan de Aydin Sayman avec B.Hakman, S. Seyven, Ç. Öner, L. Yilmaz Turquie – 2007 – 95mn – VOST

Lundi 27 avril 19h30 Le Point (Nokta) de Dervis Zaim avec Serhat Kilic, Mehmet Ali Nuroglu, Settar Tanriogen, Sener Kokkaya Turquie – 2008 – 1h25 – VOST

21h15 Le Réfugié (Mülteci) de Reis Celikavec L. Piyes, H.Ergün, N.Acar, I.Balaban, D. Durmaz, N.Çobanoglu Turquie/Allemagne – 2007 – 1h46 – VOST

Mardi 28 avril 18h00 Fenêtre sur Court Métrage  :  Koro et Chauffeur Șoför de Güldem Durmaz

19h30 Le fils du Soleil (Günesin Oglu) de Onur Ünlü avec Haluk Bilginer, Özgü Namal, Hamiyet Hanım, Bülent Emin Yarar, Hümeyra Turquie – 2008 – 1h38 – VOST

21h15 Enfants de… (O. Çocukları) de Murat Saraçoglu avec D.Akbag, Ö. Namal, S. Apak, A. Erkekli, I.Tuzkuoglu Turquie – 2008 – 2h00 – VOST

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur les sites internet du cinéma  et de l’ACORT:

http://www.larchipel.net/component/page,shop.product_details/category_id,9/flypage,flypage_cine/product_id,925/option,com_virtuemart/Itemid,2/lang,fr/

http://www.acort.org/index.php ?option=com_content&view=article&id=100:6eme-semaine-du-cinema-turc-de-paris&catid=60:actualites

Semaine du film turc : hommage à Atif Yilmaz du 29 mars au 4 avril 2009 au cinéma l’Archipel (Paris 10ème arrdt)

Mercredi 25 mars 2009

La 6ème édition de la Semaine du Cinéma turc aura lieu du 29 mars au 4 avril 2009. cette édition mettra à l’honneur les films d’Atif Yilmaz. Les films de cet évènement, organisé par l’association ELELE, seront projetés au Cinéma l’Archipel : 17, boulevard de Strasbourg 75010 Paris Metro : Strasbourg Saint-Denis Tel : 0826 029 924

Au programme:

Le 29 mars à 20H « Mine » en présence de Deniz Turkali (sous-réserve), comédienne et épouse du réalisateur

Le 30 mars à 18H « La fausse mariée » et 20H « Tempête de septembre »

Le 31 mars à 18H « Une goutte d’amour » en présence de Gaye Petek et à 20H « Ma bien-aimée à l’écharpe rouge »

Le 1er avril à 18H « Prénom Vasfiye » et à 20H « Nuit, ange et nos enfants »

Le 2 avril à 18H « Tempête de septembre » et à 20H « Promeneurs de rêves »

Le 3 avril à 18H « Mine » et à 20H « La fausse mariée »

Le 4 avril à 18H « Promeneurs de rêves » et à 20H « Nuit, ange et nos enfants »

Pour en savoir plus sur les films projetés: cliquez ici.

TARIFS 5€ / 3€ chômeurs, étudiants, -18ans

 

Projection du documentaire de Berke Bas « La Chanson de Nahide », vendredi 20 mars à 20h au cinéma Grand Action (Paris 5ème)

Dimanche 15 mars 2009

CINEMA – Projection au Cinéma « Grand Action » dans le 5ème arrondissement parisien du documentaire de la réalisatrice turque Berke Bas  » La chanson de Nahide » (co-production Arte / les Films d’ici) (www.legrandaction.com)

Vendredi 20 mars 2009 à 20h Grand Action – 5 rue des Ecoles 75005 Paris – métro Jussieu

La réalisatrice, Berke Bas, part à la recherche de souvenirs sur son arrière grand-mère. Personne dans la famille n’ignorait qu’elle était née arménienne et que son véritable nom était Keghanush, mais elle a vécu avec son nom turc Nahide. A travers les conversations avec ses parents et les derniers survivants arméniens de la ville d’Ordou, au bord de la mer Noire, Berke Bas fait revivre le passé de cette ville cosmopolite et restaure une histoire tragique qui est sur le point de tomber dans l’oubli.

Bonne séance,

Nassira El Moaddem

Le Festival international du film sur les droits de l’Homme (FIFDH) de Genève récompense un film turc

Samedi 14 mars 2009

CINEMA- Le Festival international du film sur les droits de l’Homme (FIFDH) de Genève a récompensé samedi 14 mars 2009 le cinéaste turc Necati Sönmez. C’est la mention spéciale du jury qui a été attribuée à Necati Sönmez pour son documentaire « To make an example », consacré à la peine capitale telle pratiquée en Turquie jusqu’à son abolition en 2002.

Le Festival international du film sur les droits de l'Homme (FIFDH) de Genève  récompense un film turc dans Bienvenue sur le blog Etudes Turques INALCO

Le jury de la 7ème édition du festival était présidé par l’ancienne Haut commissaire de l’ONU pour les droits de l’Homme Louise Arbour et comprenait également la journaliste française Florence Aubenas et l’écrivain et dramaturge algérien Slimane Benaïssa.

Le FIFDH, qui s’est déroulé du 6 au 15 mars 2009, se veut une « plateforme » politique pour « faire pression » sur le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU, qui siège à Genève.
Photo: Necmati Sönmez, www.cinemed.tm.fr

Projection du film « Pour un instant la liberté », de Arash T. Riahi

Samedi 14 mars 2009

CINEMA – Je vous annonce la projection du film « Pour un instant la liberté », de Arash T.Riahi au Cinéma Galande, 42 rue Galande 75 005 Paris , Metro Saint-Michel, Maubert-Mutualite

Séances : dimanche 15 mars 2009 à 12h , lundi 16 mars 209 à 19h30. Version originale
Synopsis :

Ali et Merdad tentent de fuir l’Iran avec leurs cousins Asy, 7 ans, et Arman, 5 ans, dans le but de les ramener à leurs parents qui vivent en Autriche. Mais ils doivent d’abord passer par la Turquie et attendre un hypothétique visa qui tarde à venir. Ils font alors la connaissance d’autres réfugiés iraniens : un couple et leur petit garçon cherchant à prouver aux pouvoirs publics qu’ils sont persécutés pour des motifs politiques ou encore un professeur et un jeune Kurde qui surmontent leurs difficultés quotidiennes grâce à un incroyable sens de l’humour…Des hommes et ces femmes qui attendent désespérément de gagner l’Europe, terre de libertés…

Bonne projection,

Nassira El Moaddem

Le cinéma kurde s’invite à Paris

Mercredi 26 novembre 2008

Festival . Pour sa deuxième édition (du 19 au 25 novembre), le cinéma kurde de la capitale propose une programmation variée et met en avant de jeunes cinéastes.

La relève du célèbre cinéaste turc d’origine kurde Yilmaz Güney, est assurée. Celui qui avait obtenu la palme d’or à Cannes en 1982 pour Yol peut reposer en paix. Le Festival du cinéma kurde de Paris entend pour sa deuxième édition mettre à l’honneur la jeune génération des cinéastes kurdes du monde entier. Pour Ali Gül Dönmez, directeur artistique du festival et réalisateur, la création de cette rencontre annuelle se veut être « un lieu d’échanges entre – les réalisateurs de la diaspora en Europe » et d’ailleurs, puisque défilent des oeuvres de cinéastes kurdes de Turquie, d’Irak, d’Iran, de Syrie… « Notre festival est un rendez-vous interculturel : on programme des films réalisés par des Kurdes mais également par des non-Kurdes qui évoquent la question kurde », rappelle Ali Gül Dönmez. Créée en 2006, l’association du Collectif des cinéastes et des artistes kurdes (Cocdark), qu’il préside, a pour principale activité l’organisation de ce festival. Doté de peu de moyens financiers, le festival, malgré sa qualité et sa richesse artistiques, reste encore confidentiel.

“Filmer sa propre histoire”

Yilmaz Güney parlait de la création comme forme de libération des hommes et de résistance. Le festival hérite de cet engagement politique de celui qui, encore aujourd’hui, inspire des générations entières de réalisateurs de culture kurde. « Notre festival est en quelque sorte un combat. Le cinéma kurde est jeune. Désormais, la technologie permet aux cinéastes kurdes de filmer leur propre histoire. Avant, c’était les autres qui racontaient l’histoire des Kurdes. » Une manière de transmettre leur – mémoire pour des artistes installés pour la plupart à l’étranger. Dans le droit fil des festivals du cinéma kurde de Londres et de Berlin, celui de Paris se veut être un vecteur de la diffusion de l’histoire et de la culture kurdes en France. « Paradoxalement, précise M. Dönmez, le public est majoritairement français. Les Kurdes de Paris, des travailleurs du bâtiment pour la plupart, et donc épuisés par leur travail, n’ont pas accès au festival. Ils ne sont pas habitués à ce genre d’activités culturelles. Ils peuvent arrêter le travail pour une manifestation, pas pour le cinéma », se désole M. Dönmez.

L’association Cocdark se réjouit malgré tout des contacts qu’elle noue actuellement avec des associations en France intéressées par la programmation des films kurdes en province. À l’étranger, d’autres initiatives en collaboration avec le Cocdark pourraient voir le jour, notamment en Pologne et en Irak, où le centre culturel franco-kurde à Erbil, ville à majorité kurde, envisage de développer des projets culturels en partenariat avec l’association. Des propositions qui prouvent l’intérêt, en France et ailleurs, pour la culture kurde.

                                                                                                                                                                                   Nassira El Moaddem

Publié dans l’édition du lundi 24 novembre du journal l’Humanité et sur le site internet du quotidien à l’adresse http://www.humanite.fr/2008-11-24_Cultures_Le-cinema-kurde-s-invite-a-Paris 

Festival du cinéma kurde à Paris du 19 au 25 novembre 2008

Samedi 15 novembre 2008

Le Festival du cinéma kurde se tiendra du 19 au 5 novembre avec une programmation originale. Les films seront projetés à la filmothèque du Quartier Latin au 9 rue Champollion dans le 5ème et à l’Archipel, au 17 boulevard de Strasbourg dans le 10ème.
Vous la trouverez en pièce jointe.

Festival du cinéma kurde à Paris du 19 au 25 novembre 2008 dans Bienvenue sur le blog Etudes Turques INALCO pdf programmefestivalkurde.pdf

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site  » http://www.festivalcinemakurde.fr  »

Nassira El Moaddem

Nouvel article dans « Café d’actualités »?

Samedi 4 octobre 2008

Bonjour,

Yesim  Ustaoglu a remporté le coquillage d’or au Festival de Saint-Sébastien pour son film « La boîte de Pandore ». Découvrez l’info sur « Café d’actualités ».

http://cafedactualites.unblog.fr 

Bien à vous,

Nassira

5ème semaine du Cinéma Turc à Paris du 11 au 20 avril 2008

Samedi 5 avril 2008

5ème Semaine du Cinéma Turc

Du 11 au 20 avril 2008

A L’ENTREPOT

7/9 rue Francis Pressencé 75014 Paris

Métro : Pernety

Voir liste des films projetés sur les écrans dans le programme en version PDF :

5ème semaine du Cinéma Turc à Paris du 11 au 20 avril 2008 dans Cinema pdf acortcinemadepliant.pdf

12